Voix juives indépendantes Canada (VJI) est une organisation issue de la base ancrée dans la tradition juive qui s’oppose à toute forme de racisme et qui promeut la justice et la paix pour tous en Israël-Palestine. VJI dispose de comités locaux actifs partout au Canada, dans les villes et sur les campus universitaires.

VJI reconnaît que les terres où nous vivons sont les territoires de nombreuses nations et collectivités autochtones d’un bout à l’autre de l’île de la Tortue (Amérique du Nord). 

Domaines thématiques

Solidarité avec la Palestine: VJI a été la première organisation nationale juive à appuyer la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions(BDS) lancée et dirigée par des Palestiniens. Nous continuons de soutenir et de défendre ce mouvement, et de demander des comptes aux organisations canadiennesqui se font complices de l’oppression des Palestiniens par Israël.

Antiracisme et solidarité avec les peuple autochtones: VJI est solidaire avec les peuples autochtones, ainsi qu’avec toutes les populations et tous les groupes marginalisésau Canada, dans leur lutte contre le racisme, le colonialisme et la suprématie blanche. En outre, VJI est active au sein du combat contre l’antisémitisme, qu’elle distingue clairement des critiques du sionisme et des politiques israéliennes.

Des Communautés juives soucieuses de justice: VJI considère que nul ne devrait avoir à choisir entre l’adhésion au judaïsme ou à la judéitéet le soutien aux droits des Palestiniens. Les comités locaux et les cercles universitaires de VJI organisent des assemblées rituelles porteuses de sensaxées sur la notion de justice et sur la réflexion critique.

Entente de principes de VJI

Nous sommes un groupe de Juives et de Juifs canadiens engagés ensemble pour la défense de la justice sociale et l’application universelle des droits de la personne. Nous faisons partie d’un mouvement international d’appui au peuple palestinien dans sa lutte pour l’autodétermination. Nous considérons que les organismes qui prétendent représenter les communautés juives au Canada ne reflètent pas l’opinion de l’ensemble de leurs membres.

Nous croyons également que les individus et les groupes de toutes les communautés doivent être libres d’exprimer leurs opinions sans être accusés de trahison. En conséquence, nous sommes déterminés à faire valoir l’expression d’une voix juive alternative, en particulier sur la situation au Moyen-Orient, situation qui affecte les Palestiniens et les Israéliens ainsi que la stabilité de la région tout entière.

Nous sommes guidés par les principes suivants :

  1. Les droits de la personne sont universels et indivisibles et doivent être appliqués sans exception en Israël et en Palestine.
  2. Les Palestiniens et les Israéliens ont tous le droit de vivre dans la paix et la sécurité.
  3. La paix et la stabilité requièrent la volonté, de la part de toutes les parties impliquées dans le conflit, à respecter le droit international.
  4. Il n’existe aucune justification, sous aucune circonstance, à une quelconque forme de racisme, qu’il soit antisémite, anti-arabe ou l’islamophobe.
  5. La lutte contre l’antisémitisme est essentielle; toutefois, taxer d’« antisémitisme » toute opposition au gouvernement israélien est un travers dangereux qui fragilise cette lutte.

Ces principes sont violés dès lors que l’on permet à un pouvoir d’occupation de piétiner les droits de la personne d’un peuple occupé. La population palestinienne de la bande de Gaza, soumise à un blocus militaire israélien, fait face à des conditions de vie déplorables sans espoir d’un avenir meilleur. Les citoyens palestiniens d’Israël sont, quant à eux, soumis à des lois discriminatoires et ne jouissent pas des mêmes droits et libertés que les Juifs israéliens. Cette discrimination institutionnalisée contre les citoyens palestiniens d’Israël a amené un grand nombre de personnes à travers le monde à qualifier Israël d’État d’apartheid. Il est impératif et urgent que des voix juives indépendantes se fassent entendre sur ces questions extrêmement graves.

Par la présente, nous nous réapproprions la tradition juive qui s’incarne dans la défense des libertés universelles, des droits de la personne et de la justice sociale. Nous appuyant sur les leçons apprises à travers notre propre histoire, nous nous engageons à exprimer publiquement et régulièrement nos opinions, et invitons tous les Juifs et toutes les Juives à nous rejoindre.

Israël a prouvé son intransigeance, au cours des dernières décennies, sur la question palestinienne.

VJI pense que les pressions politiques et économiques sont indispensables pour contraindre l’État d’Israël à se soumettre aux lois internationales :

  1. En mettant fin à l’occupation et à la colonisation de tous les territoires arabes occupés depuis juin 1967 et en démantelant le mur;
  2. En reconnaissant l’égalité et les droits fondamentaux des citoyens palestiniens d’Israël;
  3. En respectant, protégeant et favorisant le droit inaliénable des réfugiés Palestiniens au retour, tel que stipulé dans la résolution 194 des Nations Unies*

* La résolution 194 des Nations Unies a été adoptée le 11 décembre 1948, vers la fin de la guerre arabo-israélienne. La résolution porte sur la situation dans la région après que la majorité de la population arabo-palestinienne ait été chassée des zones sous contrôle israélien. L’article 11 de la Résolution 194 dit «   qu’il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé lorsque, en vertu des principes du droit international ou en équité, cette perte ou ce dommage doit être réparé par les Gouvernements ou autorités responsables ».